mardi 14 janvier 2014

Mon MolLeRUs


Non que j'ai opté pour la tendance "modeuse" qui sévit dans la blogosphère depuis quelques années, mais j'ai simplement décidé de vous présenter un objet acquis à Bâle et qui s’avère être un excellent achat, puisque après plusieurs mois, j'ai toujours le même plaisir à le porter.

En fait, je trouve qu'il n'existe pas tant de marques "Made in Switzerland" ou au moins "designed in Switzerland" que nous pourrions l'imaginer (Là, je m'attends à ce que Valentine se rebelle). Ce sac-là est presque suisse (Un peu comme la tour Eiffel ou l'artiste Klee) puisque la maison Mollerus a été fondée en Suisse en 1984, pour ensuite être relocalisée en Allemagne. L'étiquette indique que le produit est de "confection artisanale d'origine de la maison Mollerus" (Je ne suis pas sûre de ce que cela signifie d'autant plus que le produit est distribué par des grandes enseignes). En tout cas, il est d'excellente qualité et il s'avère qu'il n'a pas bougé d'un poil depuis que j'en ai fait l’acquisition, malgré un usage intensif.

Les tendances vestimentaires suisses sont plutôt classiques et l'élégance sobre paraît être de mise à peu près partout. Dans l’environnement professionnel, on atteint le summum du classicisme pur et dur - Cette habitude est peut-être une trace laissée par le "passage" de Mr Calvin.
Après plusieurs années passées en Irlande et en République Tchèque, où le code vestimentaire était plutôt olé-olé - Tongs/mini-jupes tailles basses et strings assortis et j'en passe et des meilleurs, et dans le milieu professionnel, et à tous les niveaux hiérarchiques- à mon arrivée Autour de Genève,  j'ai dû réviser ma garde-robe, du moins pour aller rendre visite mes clients-A la maison, c'est plutôt le laisser-aller qui sévit.

Mon sac est donc définitivement classique; j'y ajoute quelques fioritures pour le sortir un peu de son air « de ne pas y toucher »et le tour est joué. J'engrange des tonnes de choses à l’intérieur que je peux presque toujours retrouver. Il peut même contenir un tome de l' intégrale de Cubitus à la demande de Luckas, mon appareil photo et les objectifs...un vrai bonheur!


Comme indiqué plus haut, j'y attache des babioles du meilleur goût; Ici, mon bijou de sac favori. Une poupée japonaise en plastique avec des brillants et qui se transforme en miroir, offerte à mon petit ami par un client japonais, pour son "épouse". Je l'adore et j'assume pleinement son style adolescente "girly".
-C'est t-y pas mignon ma p'tite dame?



L'utilisation du Mollerus peut évidemment se décliner à souhaits. Une alternative est de s'en servir pour transporter le chat de la maison .
-Quelle classe, à l'arriver chez le véto, de poser son sac sur le comptoir, d’en ouvrir la fermeture éclair  et d'en sortir un matou rutilant!
Cela étant dit, l'animal en question n'a pas apprécié l’expérience à sa juste valeur. Même si il ne s'agissait que de faire un cliché, je n'ai eu droit qu'à un seul essai ! (Pour arriver jusqu’à la clinique  du vétérinaire,  il nous faudra un peu d’entrainement)




Une autre utilisation alternative dans la mouvance "green": Le sac est parfaitement assorti à mes orchidées qui sont d'ailleurs en pleine floraison. Le Mollerus est un contenant idéal pour les mettre en valeur. Bon d'accord, ça fait un peu cher le bac à fleurs, mais elles le valent bien!

Maintenant que j'en ai fini avec mon délire version 2014, j'avoue que l'usage que je fais de mon sac est très standard et il remplit merveilleusement bien ses fonctions, à mon bras, d’être à la fois pratique et beau. Il est garanti 1 an, mais pas pour les utilisations alternatives mentionnées ci-dessus. Tout cela pour dire, amis voyageurs, que si vous avez envie de vous faire plaisir avec un accessoire presque suisse, avec les Mollerus vous en aurez pour votre argent.
Pour trouver les revendeurs, vous pouvez vous rendre sur leur site (En allemand, je n'ai pas trouvé de version française/anglaise) ou aller chez Globus.

 Belle journée,
F

2 commentaires:

  1. Je suis morte de rire en te lisant!!! Jamais entendu parler de ce Mollerus (très tendance le nom!!), je vais me renseigner moi qui entasse les sacs sans jamais en trouver un de pratique! Ta japonaise est très chic à côté de ma grenouille!
    Et je suis parfaitement en accord avec toi sur le made in Switzerland (à part le fameux couteau suisse qui doit sûrement se fabriquer en Chine) et l'influence Calvin ;-) Je me souviens de la première année universitaire de fille aînée à Genève catastrophée par les codes vestimentaires des étudiants frôlant presque le strict de l'uniforme de pensionnat des années soixante. Au secours maman, j'ai l'air d'une gourde....
    A Lausanne, la provinciale, voire la bouseuse pour les Genevouas, les gens se prennent moins la tête. On voit de tout, surtout du moche il faut bien le dire aussi. Nous sommes loin du chic à l'italienne.
    Ceci dit, ton sac est très beau. Bravo pour ton bon goût.
    Bises de l'autre côté du lac.
    Valentine

    RépondreSupprimer
  2. Ha! En province on ne connait pas le Mollerus alors? Ben figure-toi, que moi non plus, je ne connaissais pas du tout cette marque avant d’être tombée dessus au Globus de Bâle, pendant les soldes. Il n'en restait que 2; un bleu canard (fabuleux) et un rouge (va savoir pourquoi hein, ils ne s'étaient pas vendus!). C'est seulement après que je me suis renseigné sur la question du Mollerus, qui porte un écusson " Swiss" et que j'ai fait connaissance avec la marque.
    *Je compatis à la détresssssssse de ta fille .
    Bises du "bon" côté du lac.
    F

    RépondreSupprimer