mardi 26 mars 2013

Sunshine



                                                                           Belle journée, 
L&F

mercredi 20 mars 2013

Mode Suisse Edition 3, pêle-mêle



Mode Suisse est l'évènement qui regroupe les acteurs de l'industrie de la mode autour des talents émergeants helvétiques. C'est une belle occasion pour les stylistes de montrer  et de promouvoir leur travail et de prendre des contacts.

Le « showroom » est ouvert au publique, et c’est une belle occasion pour rencontrer les créateurs, de parler de leur travail et de leurs inspirations et pourquoi pas d’acheter quelques belles pièces.
Le défilé est réservé aux professionnels et aux journalistes.


 
 
































 

Les vêtements montrés sur ces images sont le travail des stylistes Julian Zigerli (page web), Stephanie Biggel (Site internet), Perret Schaad (site internet),Ikou Tschüss (site internet).

Belle journée,
F (L est à l'école)

vendredi 15 mars 2013

Schaffhausen (Suisse alémanique) ou les petites "choses" de ma vie




J'ai fait plusieurs escapades en Suisse Alémanique cette année. J’en garde un merveilleux souvenir de lumière automnale « baignant l’élégante campagne Zurichoise » (Waouh… le stéréotype !) et j’ai réalisé que ni une photo et ni un film ne pourraient rendre compte de ces images.
Je suis retournée dans cette région la semaine dernière et un contact local m’a conseillé d’aller me promener à Schaffhouse/Shaffhausen (en Allemand). Je n'ai pas été déçu.

Il s’agit d’une ville d’environ 40 000 habitants dans le canton du même nom qui est quasiment
« encerclé » par l’Allemagne. ( La carte : ICI) La ville est située au pied des chutes du Rhin.
Elle fut construite autour des nécessités de stockage et de manutention des marchandises acheminées par voie navales du fait du caractère infranchissable de cette portion du fleuve par les bateaux. Schaffhouse possède une belle forteresse ( le Munot ). Cet édifice entouré de vignes qui domine le Rhin est devenu le symbole de la cité qui compte aussi plusieurs musées et galeries que je visiterai sans doute lors de ma prochaine excursion dans la région. Cette fois, j'ai choisi de m’imprégner de l’atmosphère pittoresque du centre-ville. L'endroit est coloré, gai et romantique (même par temps maussade) grâce à ses façades peintes, à ses oriels et à ses bassins ornés de statues pleines de dorures. SH a gardé son âme malgré l’affluence touristique qui se concentre autour des chutes du Rhin, qui sont parmi les plus grandes d’Europe.

Ci-dessous: Haus Zum Ritter, Vordergasse 65 à Shaffhouse. Il s'agit de la "maison au chevalier" dont la fresque de style renaissance fut peinte par Tobias Stimmer, fin 16ième.

  schaafaeusen

Ci-dessous: Une fontaine typique et sa statue. A l'arrière-plan 2 oriels (avancées en encorbellement permettant à la lumière et à la chaleur d'entrer dans la maison et aux habitants de bénéficier d’une belle vue sur la rue) construits pour exhiber richesse et statut sociale et qui fut très à la mode puisque SH se vante d'en compter 171!


schaf
X

Les étalages des fleuristes habillent les places.


SH est une ville où j’aime flâner et je mets en garde les plus avertis d’entre vous : L’artisanat local est extrêmement séduisant et nous nous laissons facilement délester de «quelques» francs.
Ma préférence va aux artisans-bijoutiers, qui travaillent l’or avec un style très particulier et produisent des collections atypiques. Leurs pièces sont simples et bien travaillées et leurs styles spécifiques à la région. Ils façonnent également du sur-mesure ou conçoivent des bijoux uniques pour un évènement. Le travail est soigné et bien fini; à la manière Suisse quoi ! (Les prix aussi)
Pour les « addicts » du « vintage » je recommande le magasin « Deuxième » au 14 Kirchhofplatz : Belles pièces, mais il s’agit de marques de luxe vendues plus - ou moins chères.

 
scaah

J’aime ramener des objets atypiques de mes pérégrinations et mon adresse préférée à SH dans ce domaine est un magasin d’antiquités (et de vieilleries).
La propriétaire est adorable, parle anglais et elle nous laisse fouiner « à qui mieux mieux » dans son stock de vases, tasses, bijoux ou autres objets bienveillants qui vous tendent les bras. Elle conçoit aussi ses propres bijoux. Les prix sont abordables (et indiqués) et le tout haut en couleur.
Son magasin s'appelle "Old Deco" et il est situé en bas de la rue Neustadt vers l'angle de la rue Oberstadt.

Mes trésors trouvés chez Old-Deco: Ma carafe à "bosses".
round6
Mes "vieilles" broches.
round2
Encore elles!
round3
J'y retournerai!
pot
Source d'informations sur la ville ICI et le canton ICI
Edition des photos (La maison au chevalier et la fontaine) avec http://pixlr.com/o-matic/
round8fin

mardi 5 mars 2013

Flaine

Fredd

Bien décidés à profiter du weekend pour dévaler les pistes environnantes et sortir la tête de la nappe nuageuse (et de pollution) qui ne manque pas de stagner au-dessus de notre région à chaque passage anticyclonique, c'est un peu par hasard que nous avons atterri à Flaine.

La station est située au-dessus de Cluse (Haute-Savoie), à une heure de Genève. Elle culmine à 2500 mètres d'altitude et se vante d'avoir le meilleur enneigement des Alpes Françaises. La « web cam » de leur site internet nous montrant un ciel bleu et de la neige à gogo, il ne nous en fallait pas plus pour sauter dans la voiture et nous rendre sur place.

panneau1

Flaine est intégré au "Grand massif», un domaine skiable de 265 km qui est l’une des plus grandes stations reliées Françaises. Pour nous, le forfait Flaine (36 euros) est largement suffisant et le weekend ne nous a pas suffi pour découvrir la totalité des pistes et du hors-piste mis à notre disposition.
Un pique-nique au sommet avec une vue formidable sur le Mont Blanc, les Aravis, Belledonne, le Jura… du soleil et de la bonne neige en résumé :

-« Ski, Sun and Snow », à Flaine il y a tout ce qu’il nous faut !
Non, non, non! Ce n'est pas parce qu’une piste porte mon nom que je manquerais d'objectivité.

En langue internationale, je le dis bien fort:

I love flaine

Vous l'avez maintenant compris, le domaine skiable de Flaine m'a tout de suite emballé.
En ce qui concerne le village, cela a pris un peu plus de temps. Lorsque nous arrivons à Flaine, sans rien connaître sur l'endroit, l’effet est un peu identique à celui de « Kiss cool »*; le second.
*Pour se rappeler des effets Kiss cool :ICI et pour juste pour le plaisir ICI

-Du haut de notre ignorance, nous nous interrogeons : –« Mais qu’est-ce que c’est que ces immeubles soviétiques et ces chalets norvégiens ? Qui a bien put autoriser une chose pareille (ma brave dame), je croyais qu'il y avait un code de l'urbanisme dans ce pays. Et dire que ma tante Josette, on lui a refusé une pauvre déclaration de travaux pour son Vélux ! Moi, j’ te raserais tout ça pour mettre quelques bons vieux chalets Hauts-Savoyards, au moins, ça aurait d’la gueule ! »

Nous laissons notre véhicule à l’extérieur du village, dans un des parkings prévus à cet effet (Sans difficultés pour trouver une place) et marchons jusqu’au village (maximum 5 minutes) pour trouver un magasin de location de skis. Le « centre-ville » est piéton, grâce à cette fabuleuse arme dissuasive qui veut que le parking en « centre-ville » soit gratuit la première heure, mais vous coûte 8 Euros par heure supplémentaire passé ce délai .
Nous apprécions la tranquillité et l’absence d’odeur de carburant. Il y a également des ascenseurs pour faciliter la passage d’un niveau à l’autre de la station. Nous prenons d’'assaut les pistes, en oubliant le style «Blockhaus» qui nous choquait à notre arrivée.
De retour à la maison, intrigués, nous faisons quelques recherches sur Flaine.
Nous apprenons que ce village est né d’un projet initié par Monsieur Boissonas dans les années 60. Sa conception est confiée à l’architecte Marcel Beuer qui appartient au courant artistique Allemand Bahaus. Il s’agit donc d’un "essai", d’une œuvre, reflétant les idées d’une époque et motivé par la volonté de créer une station respectueuse de l’environnement et intégrée à la montagne, pratique, moderne, innovante et confortable : Aucun câble électrique n’est apparent, la centrale de chauffe est non polluante, le centre est réservé aux piétons, les immeubles suivent la courbe des montagnes et sont disposés de manière à préserver l’intimité des occupants, les pistes sont "de plein pied " dans le village et pour couronner le tout, des œuvres d’art de Picasso, Dubuffet, Vasalery ou Bury sont disséminées dans le village.
Finalement, à la lumière de ces quelques informations les «Blockhaus» sont devenus «Bahaus» et nous ne voyons plus les choses du même œil.

Je vous invite à lire l'excellent document (avec photo) sur l’histoire de la station de Flaine et son architecte Mr Beuer: ICI Le site internet de Flaine: ICI Le dossier de presse: ICI Ecologique, économique, pratique, esthétique : -Alors, vous en pensez quoi ?

La ville  

Bonne semaine. F (Luckas a réussi la première étoile!)

kaléidoscope à Flaine

Kaléidoscope à Flaine