mardi 22 juillet 2014

Constellation médusaire par nuit de pleine nule (Les Landes)

 

...méduse filante...

...méduse du Nord...

...satellite...

...la parfaite métoile...


Belle journée,
L&F

lundi 21 juillet 2014

Vacances landaises




La forêt domaniale de Carcans, plantée de pins maritimes.
Je pourrais te raconter mes vacances façon Facebook: « getting ready », « trop cool », « la vie est belle »...avec quelques « selfies » bien sentis où tu m’identifierais à mon corps de sirène et à ma bouche de carpe. Si je n'étais pas encore au point avec l’égo-portrait, tu aurais droit à un gros plan de mes pieds manucurés baignant dans une eau bleue qui suggéreraient à la fois mon potentiel érotique et l’environnement paradisiaque dans lequel je me trouve. Forcément, le bar ne serait pas loin et je partagerais avec toi une splendide image du cocktail multicolore savouré les pieds dans l’eau ; Tous ces ingrédients réunis, tu en déduirais peut-être que mes vacances étaient réussies. Si j'y ajoutais un cliché du homard gisant dans mon assiette sur fond de coucher de soleil, tu ne douterais plus un instant de mon absolue « coolitude »...
Mais le séjour se déroule dans les Landes, où il n'y a pas moyen de tremper un orteil dans l'eau sans se faire piquer par une vive et si tu échappes à son épine dorsale vénéneuse, tu ne passeras pas à travers les tentacules urticantes des méduses sans dommages collatéraux...c'est du moins ce que pensait L. lorsqu'il a étudié la possibilité de se baigner, ou pas, dans l'océan. Heureusement, tout d'abord équipé de sa combinaison intégrale et de ses chaussons Néoprène, son anxiété s'est peu à peu évaporée tandis que son copain C. se jetait à l'eau sans appréhension.




Notre maisonnette au confort restreint est située au cœur de la forêt de Carcans, à quelques centaines de mètres d'une plage peu fréquentée. Un vrai bonheur que de vivre au milieu de nulle part,  avec pour seuls voisins un couple charmant et leurs enfants qui ont partagé d'agréables moments avec les nôtres, 1 chat et 2 chiens de type rase-moquette tout aussi sympathiques.



Le soir, une balade sur la côte atlantique s'impose. Elle remplace le digestif et les couchers de soleil qui s'y succèdent ne se ressemblent pas.
-Celui-ci était en or.


L&C, sur la route du soleil


L’immensité des plages nous donne une sensation de liberté et de nature préservée. En y regardant d’un peu plus près, nous nous apercevons que le littoral est parsemé de détritus rejetés par l’océan auxquels s’ajoutent ceux des visiteurs attentionnés qui n’hésitent pas à y entreposer les couches usagées de leurs progénitures adorées; Un cadeau destiné à leurs petits-enfants assurément !

"Coucher de soleil sur galette de pétrole érodée".