mercredi 19 novembre 2014

Chaleur animale


Au péril de ma vie, je photographie la vie sauvage de "Hot-Savoie" ...


Belle journée
L&F


lundi 17 novembre 2014

Lorsqu' il ne monte pas aux arbres, Niko enseigne la photographie.




Si les images que produit mon cerveau ne sont pas toujours très nettes, j'ai au moins le privilège de ne pas manquer d'idées lorsqu'il s’agit de projets photographiques. Par contre, mes lacunes techniques m’handicapent ostensiblement au moment de passer à la phase de réalisation. Il y a quelques mois de cela, j'ai donc décidé de prendre "le taureau par les cornes" et de m'adresser à un spécialiste pour y remédier. 

... Rapide recherche sur le net, prise de contact par téléphone et 4 courriels plus tard, Nicolas et moi nous retrouvions autour d’un café afin d’échanger nos points de vue sur le contenu et l'approche des cours dont j'avais besoin ; Ce qui devait être une réunion de mise au point se transformait rapidement en un cours magistral  Nicolas évaluait mon niveau tout en dispensant des informations clefs sur la technique de prise de vue avec un reflex numérique. Forte de ces éclaircissements et convaincue d'avoir frappée à la bonne porte, je m’exerçais en attendant la rencontre suivante, histoire de ne pas passer tout de suite pour une "looseuse".

Cette première session officielle était théorique et parmi la masse d'informations que j’ai reçu ce jour - là, je n'en retenais qu'un infime pourcentage toutefois suffisant pour m'ouvrir un champ de possibilités exponentiel. Je découvrais ensuite la magie du format RAW qui couplé avec l' apprentissage de l'utilisation de Lightroom m’ouvrait les portes d’une autre dimension : Sensation de bien-être, petite lumière blanche au fond du tunnel, vision des moments heureux de ma vie, mon fils, ma mère, mon père ...  j'exagère à peine !

Le spécialiste accomplissait donc sa première mission avec succès (et prenait soin d'effacer toutes traces de nos communications précédentes)  puisque je récoltais rapidement les fruits de son enseignement. Assez " franc du collier " pour m’éviter de me perdre dans les méandres des erreurs possibles mais assez diplomate pour que je continue à me sentir grande, belle et surtout très, très forte; l'approche pédagogique du spécialiste m'a permis d'avancer sans ébranler ma confiance en moi.
Au-delà de ses compétences techniques et pédagogiques, il possède de multiples cartes dans son jeu dont notamment une belle capacité d'adaptation révélée sur le terrain. Comme vous pouvez le constater sur la photo en tête de ce billet, il grimpe aux arbres mais pose aussi avec brio, réalise des jeux d'ombres délirants et j’en passe et des meilleurs !

Ci-dessous, un portrait non représentatif de Nicolas (Niko pour les intimes), qui, loin d’être un monstre est surtout créatif. Cette scène a été imaginée dans le cadre de mon délire projet sur le monstre de Frankenstein (roman écrit à Genève), que je vous présenterai lorsqu'il sera abouti.

Au Salève, le monstre de Frankenstein

A chacune des séances, je fais un bond en avant mais prends aussi la mesure du chemin qu'il me reste à parcourir pour simplement maîtriser les fonctionnalités que l’appareil m'offre, sans parler de l'utilisation des multiples accessoires à notre disposition. Le plus important étant toutefois de créer des images qui parlent et qui ne se contentent pas d'un vague esthétisme; si la maîtrise de la technique est indispensable, elle ne fait certainement pas tout et dans ce contexte aussi Niko est là pour apporter son point de vue positivement critique . 


Ci-dessous une image que j'ai réalisé à l'occasion d'un stage dans le Jura, à la cascade des tufs. Ma créativité était restée en berne ce jour-là, mais l'image est représentative de l’environnement dans lequel le stage a eu lieu.


Version kitsch de la cascade des tufs (Jura)


L' ambiance fut très conviviale...



Vous l’aurez donc compris, après ces quelques mois de "travail" à ses côtés, je ne peux que recommander son approche constructive à ceux qui souhaitent progresser dans le domaine de la photographie . Je vous invite à consulter son site internet (ICI) vous trouverez des informations sur les offres qu’il propose et surtout son portfolio.  Passionné par le « terrain », il est un excellent photographe de paysages et la force de ses images est indéniable.

Ci-dessous : une image « piquée » sur son site dont j’aime l' atmosphère dramatique.





Belle journée à tous,
F
Pour le contacter :
Nicolas PERRIN - Reg'art sur l'instant.
Site internet : www.regartsurlinstant.fr
Courriel : nicolas@regartsurlinstant.fr
Tél : +33 (0)6 60 43 77 64 
(Niko est localisé près d'Annemasse, en Haute-Savoie)